• Chapitre 17

    Chapitre 17 : La chanson de Seiji, et d'Hiroto

    Une fois que Fubuki a fini sa chanson, un tonnerre d'applaudissement retentit, et elle retourne s'assoir auprès de Hiroto, qui lui sourit. Le présentateur fait son commentaire habituel que je n'écoute même pas, puis il pioche une balle dans les deux restantes.

    - Mesdames et messieurs, c'est au tour de Hiroto Kasama de nous chanter sa chanson !!!

    Je remarque qu'il se crispe d'un coup. Il s'avance lentement et prend le micro des mains de Fubuki, qui affiche un sourire satisfait.

    Il respire à fond, et la musique démarre. J'écoute le   piano qui joue une mélodie calme et entraînante, puis c'est la voix douce d'Hiroto qui s'élève alors. 

    " Tu venais d'arriver, et je te juger déjà.

    Pourtant je n'osai pas t'avouer,

    Que tu étais resplendissante,

    Depuis je n'ai pensées qu'a toi, 

    sans savoir si c'étais réciproque..."

    Ce couplet... Il est si beau... Je ne sais pas comment réagir.

    " Je suis toujours en quête pour te le dire,

    J'essaie. J'y pense. J'imagine.

    Mais rien ne viens. Je n'arrive pas à l'avouer.

    C'est pourtant simple,

    Mais c'est quelques mots reste plaqué dans mon cœur,

    A la simple pensées d'un refus de ta part."

    Je n'en peux plus. Les larmes me montent au yeux.

    " Oh s'il te plaît :

    aime moi, aime moi !

    Au plus profond de ton coeur :

    Pense à moi pense à moi !

    Même au milieu de la nuit :

    Parle moi parle moi !

    S'il te plait, AIME MOI..."

    Ca y est, je pleure. J'aimerai tant que ces paroles soit pour moi... J'en pleure tellement que je n'arrive pas à entendre la fin de la chanson...

    ***

    - Expliquez nous pourquoi, vous étiez en larmes durant la chanson d'Hiroto Kasama. Demande le présentateurs.

    Je bégaie :

    - Hum... Et bien... Elle m'a beaucoup touché, c'étais vraiment ce que je ressens aujourd'hui et je vivais les paroles...

    Les journalistes, note, parle, chuchote, mais ne pose pas d'autres questions. 

    - Mesdames et Messieurs, acceuillez maintenant, Seiji Iwatari !

    Les applaudissements retentirent, et je souris. Seiji se retourne vers moi et me lance un regard joyeux. Je rougit, et bizarrement, lui aussi... Il monte sur scène tandis qu'un douce musique s'élève. Pourtant, même douce, cette musique m'inspire la tristesse et la solitude. Comme un .. oui. Un vide.

     

    " Je t'ai vue, et je n'ai plus regardé ailleurs. 

    C'est toi que mon cœur vient de choisir.

    Même quand je séchais tes pleures,

    Je ne pouvais m'empêcher de sourire.

    Je voulais y croire, je pensais que tu pourrais m'aimer,

    Seulement, j'ai simplement rêver, et tu t'es envolée.

     

    Quelle douleur, quelle tristesse

    Que d'être rejeté ,

    Combine de cris, combien de larmes

    Ai-je pu libérer ?

    C'est pour toi, c'est pour moi,

    Que je décide d'arrêter.

     

    C'est pourtant si dur. Je n'y arrive pas,

    Ton visage me hante comme un souvenirs douloureux

    Pourtant je t'aime, et ça me fait souffrir,

    On me dit que c'est normal,

    Mais cela fait si mal...

    Je n'en peux plus, tu me fais souffrir.

     

    Quelle douleur, quelle tristesse

    Que d'être rejeté ,

    Combine de cris, combien de larmes

    Ai-je pu libérer ?

    C'est pour toi, c'est pour moi,

     

    Que je décide d'arrêter.

     

    Il faut que j'arrête de te voir, de penser à toi.

    Seulement, l'amour est plus fort, il prends le dessus.

    Lorsque tu m'as dévoilé celui pour qui ton coeur étais pris,

    Oh quelle vide j'ai pu ressentir. 

    Tu m'a brisé, jeté, lâché, 

    Mais n'arrive pas à m'empêcher 

    De t'aimer encore plus fort chaque jour !

     

     Quelle douleur, quelle tristesse

    Que d'être rejeté ,

    Combine de cris, combien de larmes

    Ai-je pu libérer ?

    C'est pour toi, c'est pour moi,

     

    Que je décide d'arrêter. "

     

    "Seiji... Cette chansons... Pourquoi ... "

    Le public à les yeux écarquiller. Moi aussi. C'est la première fois, dans toutes sa carrière que Seiji chante une chanson aussi triste, et aussi belle. 

    Je verse une larmes, tourne les yeux vers Seiji. Et je remarque, que pour la première fois de ma vie, sur la joue de Seiji, coule une larmes éclatante...

    « Chapitre 16Chapitre 18 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Octobre 2016 à 17:07

    Ohhh *^* Seiji est trooooo meugnon >w< ♥ ( Hiroto, ne sois pas jaloux. c: )

    2
    Lundi 10 Octobre 2016 à 17:30

    Oui on a voulu lui donner un côté sensible ! ^^ Mais Hiroto ne pourras pas s'en empêcher ... :D

    3
    Mercredi 12 Octobre 2016 à 17:59

    C'est bon, j'en suis sûre! Il l'aime ! *^*

    4
    Mercredi 12 Octobre 2016 à 20:03

    Héhéhé *musique oppressante bourrés de suspens...*

    5
    yaya chan
    Lundi 27 Février 2017 à 23:24

    OMG trop chou pauvre seijiiiii moi je te soutiens jai le gout que kilari aime hiroto mais la je sais plus ca ma trop touchée reste amoureux de kilari stp meme si elle te rejete ouainnnnn serieux vous mavez fait versé une larme et hiroto sois jaloux XD

    cry

     

     

      • Mardi 28 Février 2017 à 18:19

        Oooh merciiii ! *^* A la base on voulais pas te faire pleurer hein ! ^^ T'inquiète pas, l'histoire ne risque pas de se terminer entre Kilari et Seiji

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :